Ma participation au colloque sur la lutte contre la radicalisation

Ce mercredi 5 octobre, j’ai participé à l’Assemblée nationale à un colloque sur le thème suivant : « Comment interdire la propagation des idéologies politico-religieuses radicales qui menacent la République et l’Islam de France tout en préservant la liberté religieuse ».

img_5212

img_5218

 

Ce débat, essentiel en ce contexte de fort risque terroriste et de montée des radicalités religieuses, intervient quelques jours avant la discussion autour de la proposition de loi de Nathalie Koscisco-Morizet visant à « pénaliser la prédication subversive ». Cette proposition de loi n’a rien d’un hasard, c’est un texte d’affichage, de circonstance en pleine campagne des primaires de la droite. Elle n’apporte aucun renouveau par rapport à la législation déjà en vigueur et porte, de ce fait, une atteinte injustifiée aux libertés fondamentales des citoyens.

Ce colloque a été l’occasion de rappeler le rôle crucial de l’Etat dans la lutte contre la montée du salafisme radical en France. La question posée est centrale, elle est au coeur du travail engagé depuis 2012.

Le gouvernement et la majorité agissent et mettent tout en œuvre pour lutter contre le terrorisme et la radicalisation, et assurer la sécurité des Français : deux lois anti-terroriste, une loi de réforme de la procédure pénale, la mise en place et la prorogation de l’état d’urgence, des recrutements dans la police et la gendarmerie… La législation en la matière est donc riche, complète, elle est en phase avec la situation nationale et internationale d’aujourd’hui.

Avec : Michel Taube (fondateur d’Opinion internationale), le Général François Chauvancy (directeur et rédacteur en chef de la revue d’Etudes), Khallil Merroun (imam de la mosquée d’Evry-Courcouronnes), Hocine Drouiche (imam à Nîmes), Abderrahmane Mekkaoui (professeur d’université), Harold Hyman (journaliste) et Gaël Bedioune (éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse).

Laisser un commentaire

Votre adresse mail est requise, mais n'est pas publiée *