Fête des sports d'Evry
Numériclé91 : clé de la réussite pour tous les collégien-ne-s de l’Essonne !
Visite des Décorés du travail de Corbeil-Essonnes à l'Assemblée nationale
Les vestiaires du stade de Villabé font peau neuve
Au forum social de la Fête de l'Humanité pour évoquer la Métropole du Grand Paris
Assemblée Nationale: À la tribune pour animer le groupe de travail sur le calendrier électoral
Fête des associations de Corbeil-Essonnes
Université d'été 2013 à La Rochelle: les socialistes mobilisé-e-s!
Fête des agents du Conseil général de l'Essonne
Explication de vote lors de la séance publique consacrée aux modes de scrutin départementaux
Commémorations de l'armistice, 11 novembre 2013
 
 
 

Parti socialiste

Communiqué de presse

 

Réforme territoriale : un nouveau dessein pour la France

 

Une nouvelle étape, majeure dans l’ambition de modernisation de notre pays, portée par le président de la République et le gouvernement, a été franchie ce matin avec la présentation en Conseil des ministres des deux projets de loi de réforme territoriale.

C’est une réforme d’une très grande ampleur qui fera entrer la France et son architecture territoriale dans une nouvelle ère.

Ces projets de loi doivent permettre de simplifier et clarifier l’organisation de nos territoires en réduisant le nombre de régions de vingt-deux à quatorze d’une part, et en transférant des compétences significatives des départements aux régions et aux intercommunalités, d’autre part.

Dès janvier 2016, de nouvelles collectivités élues en décembre 2015 devront ainsi être opérationnelles et pourront développer des services publics de proximité plus lisibles, plus performants, plus réactifs, utiles à nos concitoyens, à nos associations, comme à nos entreprises.

Cette réorganisation territoriale ambitieuse répond à un impératif pressant d’intérêt général. En remaillant le territoire en services publics de proximité et en renforçant notre compétitivité, la réforme permettra d’instituer des collectivités plus efficaces qui bénéficieront d’une réelle indépendance financière.

Le débat parlementaire qui va s’engager doit désormais permettre à tous les acteurs, parlementaires, élus locaux, et membres d’exécutifs régionaux notamment, de participer à cette transformation tant attendue par les Français.

Le Parti socialiste souhaite par conséquent que l’esprit d’ouverture, de concertation et de responsabilité préside à ces débats et permette ainsi de répondre aux attentes fortes des citoyens en matière de lisibilité, d’efficacité et de proximité.

Le Parti socialiste sera particulièrement vigilant quant au renforcement du service public territorialisé et à la capacité d’investissement des collectivités.

Cette réforme est indispensable pour la France. Il appartient désormais à chacun de participer à sa réussite.

Carlos Da Silva, porte-parole du Parti socialiste
Estelle Grelier, secrétaire nationale aux Services publics, à la décentralisation, et à la modernisation de l’Etat

J’étais ce midi sur le plateau du Supplément de Canal Plus

Conseil national du Parti socialiste

COnseil national PS - 14 juin 2014

Samedi 14 juin 2014 avait lieu, à la Maison de la chimie (Paris 7), le Conseil national de notre Parti.

A cette occasion, notre Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, a précisé les objectifs des états généraux du Parti socialiste, qu’il a appelé de ses vœux, et tracé la feuille de route que nous aurons à suivre dans les mois à venir. Il a ainsi dégagé trois grandes priorités, assigné trois missions à ces assises de notre formation politique : refonder la carte d’identité du PS dans une période politique complexe où il a besoin de se redéfinir, repenser son fonctionnement et moderniser son organisation, qui ne l’ont pas été depuis le congrès d’Epinay, et enfin permettre et consolider l’unité avec les forces de gauche et les écologistes, en vue dans un premier temps des élections régionales – mais aussi des sénatoriales.

J’ai moi-même réaffirmé la vocation première de notre organisation politique: l’écoute et la co-construction des améliorations sociales et sociétales dont nous devons être les fers de lance. En effet, nous ne sommes jamais aussi forts que lorsque celles et ceux pour qui nous nous battons viennent parler avec nous.

Renouveau, respect, rassemblement : tels sont les trois grands principes qui doivent dès à présent caractériser le fonctionnement du Parti socialiste, un PS recentré sur ses militants notamment à l’occasion de l’université d’été de La Rochelle, mais aussi en vue du prochain Congrès.

Communiqué de presse

La violence des propos de Claude Guéant est vaine, la justice ne doit pas se laisser impressionner et poursuivre son travail en toute indépendance

Le Parti socialiste condamne fermement les accusations portées ce matin par Claude Guéant, ancien secrétaire général de l’Élysée et ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy, au sortir de sa garde à vue dans le cadre de l’affaire Tapie.

Claude Guéant cherche, dans une accusation délirante et sans fondement de l’actuel gouvernement, pour se disculper de ses propres turpitudes, à détourner l’attention de l’opinion publique.

Interrogé, sur Europe 1, par Jean-Pierre Elkabbach, celui-ci a dénoncé la remise par les services de l’Élysée des documents relatifs à la présidence de Nicolas Sarkozy et qu’il qualifie de « scandale d’Etat », d’ « organisation qui est faite à coup de violation du secret de l’instruction et de l’enquête et (…) d’instrumentalisation de la justice pour dénigrer et détruire Nicolas Sarkozy » et de « manipulation ».
Ces déclarations diffamatoires sont particulièrement indignes. La seule manipulation, désespérée, qui est à l’œuvre est la sienne quand il injurie et jette l’opprobre sur nos institutions.
Faut-il rappeler une nouvelle fois à Claude Guéant que l’Élysée a produit les pièces dont il est question à la demande des magistrats? Et que tout refus de s’y plier se serait apparenté à du recel de preuves dans le cadre d’une enquête d’une très grande gravité au vu des chefs d’accusation? Si Claude Guéant n’a strictement rien à se reprocher, il devrait se réjouir que toute la lumière soit faite sur cette affaire.

Le Parti socialiste se félicite de constater que la justice et la police font leur travail, avec rigueur, efficacité et en toute indépendance – comme cela ne fut pas toujours le cas, notamment sous la présidence ce Nicolas Sarkozy.

Carlos Da Silva

Je débattais ce matin sur LCP face à Hervé Mariton (UMP) – à regarder à partir de 15min25


Politique Matin : Carlos Da Silva, député SRC… par LCP

Communiqué de presse

 Résultats des élections européennes : L’Europe doit regagner le cœur des Français, le Parti socialiste y prendra toute sa part

En Essonne comme partout en France, les résultats du scrutin de ce jour pour désigner nos députés au Parlement européen constituent un séisme pour l’ensemble des partis républicains de notre pays. Avec une abstention à 57% et un Front national largement en tête devant l’UMP et le Parti socialiste, ces élections constituent à nouveau, après la lourde défaite de la gauche aux élections
municipales, un message très clair de défiance et de déception des Français vis-à-vis de l’Europe dans son fonctionnement actuel.
D’après les premiers résultats, le Front national serait en tête dans la très grande majorité des bureaux de vote de Corbeil-Essonnes, deuxième ville de l’Essonne et grande ville populaire. C’est avec une grande affliction que je reçois ces nouvelles.
Incapable de former une coalition susceptible de peser au Parlement européen, à moins de s’allier à des partis plus extrémistes encore, le Front national conservera, malgré sa victoire, la position stérile et inefficiente qui consiste à rejeter les principes fondateurs d’une Europe – quand ce n’est pas l’Europe elle-même – tout en valorisant les résultats qu’elle lui permet d’obtenir lors de ce scrutin. Il ne faut cependant pas minimiser le score qu’il engrange ce soir, et ce qu’il signifie.
A la tête, depuis près de deux mois, d’un gouvernement de combat au service de la réussite de la France, le Premier ministre a très clairement entendu la colère exprimée par le peuple aujourd’hui dans les urnes. Plus que jamais au travail, lui et ses ministres continueront de se battre pour l’emploi, la compétitivité et la croissance tout en préservant notre modèle social.
Au Parlement européen, il faudra, pour les députés socialistes, sociaux-démocrates et progressistes, se battre plus farouchement encore, face aux conservateurs mais aussi aux extrémistes, europhobes, voire xénophobes, pour relancer et réorienter la construction d’une Union européenne plus sociale, qui garantisse l’égalité entre ses citoyens, qui protège leurs libertés individuelles et œuvre pour la prospérité et la paix.
C’est le rôle que doit s’assigner le Parti socialiste ; je m’engage, dès maintenant, à veiller à ce qu’il mène ce combat chaque jour, en Essonne et partout en France.

Carlos Da Silva

Suite à la désignation de Jean-Christophe Cambadélis à la tête du Parti socialiste, j’étais ce soir l’invité du Soir BFM

Communiqué de presse

Manuel Valls Premier Ministre : le Président de la République a entendu les français et engage le second acte de son mandat

 

Après le très lourd revers subi par la gauche et les écologistes lors des scrutins municipaux des  23 et 30 mars, le Président de la République, François Hollande, a fait savoir aux Français qu’il avait parfaitement entendu le message qui lui avait été adressé.

Il a choisi d’y répondre en traçant plus nettement la perspective du redressement du pays, en envoyant des messages clairs aux classes populaires et moyennes, aux français abandonnés qui attendent tant de nous et en procédant à un profond remaniement ministériel pour porter la politique de la France.

Il convient de remercier Jean-Marc Ayrault et son équipe pour le travail accompli au service des Français.
Depuis mai 2012, Manuel Valls a fourni au sein de cette équipe un travail remarquable au ministère de l’Intérieur, où il a su faire preuve de la détermination, de la persévérance et de l’exemplarité que je lui connais depuis que je travaille à ses côtés.

Salué par une très large majorité des Français comme l’un de ceux qui incarnent le mieux la défense constante des valeurs d’une République intransigeante, garante de la justice sociale, de l’égalité et de la protection des plus fragiles, je sais que Manuel Valls saura se montrer à la hauteur de la lourde tâche qui lui a été confiée.

A la tête d’un gouvernement qu’il formera en lien étroit avec le Président de la République, il mettra son autorité et son expérience au profit de tous les Français, notamment celles et ceux qui sont le plus durement touchés par les effets d’une crise économique et sociale violente qui a plongé la France dans la situation que nous subissons aujourd’hui. Il saura par ailleurs incarner et porter toute la majorité dans toute la diversité qui la caractérise.

Dans le cadre de mes responsabilités, je mettrai toute mon énergie au service de la réussite de cette deuxième partie du quinquennat qui commence.

Carlos Da Silva

Communiqué de presse

Premier tour des élections municipales à Corbeil-Essonnes

Aujourd’hui, les Corbeil-Essonnois ont voté pour la quatrième fois depuis 2008. C’est la conséquence d’un système qui sape les fondements les plus sacrés de notre République.
Au cours de ce scrutin, 52% des Corbeil-Essonnois se sont déplacés pour rejeter J.-P. Bechter. Dans un contexte national extrêmement difficile pour toute la gauche, le formidable rassemblement de gauche, écologiste, citoyen et républicain que je conduis a réalisé, avec 21,1%, le score le plus élevé jamais totalisé à Corbeil-Essonnes par une liste menée par le Parti socialiste.
La liste « La richesse de Corbeil-Essonnes, c’est vous » a récolté, elle, 22,3% des suffrages, ce qui la place en tête des listes d’opposition à J.-P. Bechter.
Si la mobilisation exceptionnelle dont a su faire preuve la liste « Rassemblons-nous pour Corbeil-Essonnes » et l’ensemble des militants et citoyens engagés au sein de notre équipe de campagne n’a pas suffi, notre détermination ne faiblira pas, en dépit du vote sanction exprimé aujourd’hui par les Français vis-à-vis de la politique gouvernementale.
Pour ma part, je reste quoiqu’il advienne au service des Corbeil-Essonnois, que je continuerai de défendre inlassablement dans le cadre de mes mandats.
Au nom de toutes celles et tous ceux qui souhaitent le retour de la République à Corbeil-Essonnes, je porterai la voix des Corbeil-Essonnois en poursuivant le combat pour une ville apaisée, où la démocratie doit retrouver ses droits.
Le rassemblement est plus que jamais nécessaire. Avec responsabilité, détermination et en nous faisant respecter, notre liste y contribuera activement dans le seul intérêt de notre ville et souhaite le rassemblement dès que possible.
Enfin, je tiens particulièrement à remercier l’ensemble des colistiers, militants et citoyens qui se sont engagés sans compter dans ce combat contre le système Dassault-Bechter, et qui vont poursuivre cette bataille jusqu’à dimanche prochain.

Carlos Da Silva

 

Le rassemblement s’amplifie chaque jour

Madame, Monsieur,

A moins de 15 jours de l’échéance du premier tour de l’élection municipale à Corbeil-Essonnes, le rassemblement que j’ai initié dans le cadre de la liste que je conduis, « Rassemblons-nous pour Corbeil-Essonnes », ne cesse de s’amplifier.

Cette semaine, Bernadette Lesage, ancienne adjointe de Serge Dassault, engagée depuis toujours pour la défense de nos valeurs républicaines et démocratiques, a annoncé qu’elle rejoignait l’alliance du Parti socialiste, d’Europe Ecologie – Les Verts, du Front de gauche, du Parti radical de gauche et du Parti de Jean-Pierre Chevènement.

C’est un nouveau signe clair de l’échec de la majorité sortante, embourbée dans ses tourments judiciaires et à bout de souffle. Il est grand temps de doter notre ville d’une équipe municipale compétente, dynamique et déterminée à redresser notre ville.

Pour évoquer ensemble le projet que nous appliquerons dès avril 2014, en présence de tous les colistiers du rassemblement pour Corbeil-Essonnes, je vous convie à notre grande réunion de campagne qui aura lieu le

jeudi 13 mars 2014 à partir de 20h00
Salle Serge Bonneau – Espace de la Papeterie, rue Jean Bouvet (à côté de Pom’Chou) à Corbeil-Essonnes

N’hésitez pas à y inviter vos familles, amis, voisins… !

Cette soirée sera animée en musique par Tomislav !

A l’issue de la réunion, une collation vous sera offerte.

Au plaisir de vous y retrouver,

Carlos Da Silva

 
     
Permanence : 35 bis, rue Feray - 91100 Corbeil-Essonnes
Téléphone : 01 60 88 01 23 / Courriel : contactcarlosdasilva@gmail.com
 

Accueil - Ma bio - A mon sens - Revue de presse - Documents - Communiqués
Le fil quotidien - A Corbeil-Essonnes - Au Conseil général - A l'Assemblée - Au PS
Me contacter - Mentions légales